Le test BlowerDoor (ou test de la porte soufflante) est un test d’infiltrométrie qui permet de quantifier et détecter les infiltrations d’air au travers de l’enveloppe d’un bâtiment mis en surpression et/ou en dépression par le ventilateur de ladite porte.
Pratiqué en cours de chantier, il permet aux différents corps d’état d’appliquer, si nécessaire, les mesures correctives à même d’optimiser l’étanchéité de l’enveloppe. Celle-ci est préférentiellement assurée par une membrane pare-vapeur ou frein-vapeur, placée en doublage, et donc protégée sur la durée de vie du bâtiment de tous risques de perforation.
Pratiqué en fin de chantier, ce test obligatoire suivant les conditions mentionnées à la Règlementation Thermique 2012, témoigne alors de façon définitive du taux d’étanchéité à l’air du volume testé. A titre d’exemple, pour répondre aux exigences de la RT2012 en vigueur, une maison doit obtenir un renouvellement du volume d’air par heure inférieur ou égal à 0,6.
Cet indicateur, bien qu’identique pour un logement visant l’obtention du label Passihaus (= bâtiment passif), ne témoigne cependant pas du même degré d’exigence compte tenu de la variation significative des paramètres de quantification.
En d’autres termes, plus l’enveloppe d’un bâtiment est étanche à l’air moins il y a d’infiltrations parasites à réchauffer (= d’énergie à dépenser) et plus le confort des occupants est optimisé !

Retour aux actualités